Recherche  

Notre société a besoin de créativité.

Nous avons longtemps vécu dans des sociétés stables, à évolution lente où le changement se faisait à l’échelle d’une génération, de père en fils.
Mais le progrès scientifique et technique qui se produit à une vitesse hyper rapide bouleverse les outils, les métiers, les modes de vie : la plupart de nos outils d’aujourd’hui (ordinateur portable, internet, photo numérique, etc…) n’existaient pas il y a quelques dizaines d’années.
Ce n’est pas seulement un changement technique mais un changement de société, le passage d’une société industrielle classique à une société informationnelle qui gère des informations à la vitesse de la lumière sur l’ensemble de la planète. La plupart des problèmes de société d’aujourd’hui (effet de serre, OGM, épuisement des ressources naturelles, piratage informatique, fanatisme religieux, etc…) étaient inconnus du grand public il y a vingt ans.
Cette tendance au changement et à l’innovation est comme un raz de marée qui va emporter tout ce qui résiste. Les métiers vont changer, les outils, les modes de vie, les moyens de transport, les langages, les cultures. Cette vague va emporter ceux qui sont trop rigides, incapables de changer leurs habitudes. Elle va favoriser les individus créatifs, flexibles, mobiles, capables d’inventer en permanence des solutions individuelles et collectives d’adaptation au changement. Seules vont subsister les entreprises et les institutions créatives.
Les sociétés ne favorisent pas spontanément la créativité, parce que la démarche de la créativité, qui remet en cause les habitudes, les acquis, les traditions, perturbe les organisations stables. Produire du nouveau en permanence est source de désordre, est facteur de conflit. Pourtant la société dans son ensemble, va devoir s’adapter au changement permanent. Dans un monde mobile, la créativité va devenir une qualité primordiale.

D’autre part, la tendance à la mondialisation, amplifiée par les moyens de diffusion de masse, notamment la télévision, risque de produire une uniformisation de la pensée et de la culture, une tendance à copier les valeurs des sociétés dominantes. Face à ce risque d'uniformisation de la culture, il est nécessaire d’encourager la créativité individuelle, dés le plus jeune âge, notamment à l’école, pour encourager des cultures, des modes de vie, des modes de pensée, diversifiés et créatifs.