Recherche  

Mise en œuvre : les techniques de créativité

Etape 1 : Casser, détruire

L’acte 1 de la créativité pourrait être synonyme de « dé-programmation ». Sortir de son conditionnement. Dans le cas d’une recherche d’idées, on analyse le problème posé, le thème de la recherche : avec un regard naïf, critique, ironique, on remet en cause son objectif, sa formulation, on le considère à la loupe, en détaillant à l’extrême ses élément, ou à l’inverse, on le considère globalement, avec du recul, vu d’une autre planète, le problème est sorti de son contexte, (par exemple un problème de cantine scolaire est déplacé dans une armée, dans une entreprise, dans une tribu primitive, etc…), on le transpose dans une autre époque, dans un autre pays, etc…

Etape 2 : Diverger, s’éloigner.

C’est l’aspect le plus caractéristique de la créativité qui consiste à produire un matériau imaginatif qui est lié au problème par un lien non logique. Les techniques d’éloignement peuvent être classées en fonction de leur distance plus ou moins grande avec la rationalité. Elles sont détaillés dans notre page « dossiers techniques.

Sur l’axe Réel/imaginaire, on trouve notamment :


Imaginaire


7. Méthodes des chocs au hasard

71. Stimulus graphiques

72. Mots au hasard

6. Méthodes projectives

61. Identification verbale

62. Identification gestuelle

5.Méthodes oniriques.

51.Rêve éveillé collectif

52. Histoires fantastiques

4. Associations graphiques

41. Dessins individuels

42. Collages

43. Dessins collectifs

3. Méthodes associatives

31. Associations subjectives

32. Associations en groupe

2. Matrices de découverte

21. Matrice systématique

22. Matrice de distorsion

1. Méthodes analogiques

11. Bionique

12. Métaphoriques

13.« portrait chinois Si c’était»


Réalité cohérente


Etape 3 : Converger, établir le croisement, produire un résultat concret.

Beaucoup de gens réduisent la créativité à la phase d’éloignement vers l’imaginaire. Ils dévalorisent la créativité en la considérant comme un jeu enfantin auquel se livrent les créatifs pour le plaisir du désordre, pour le plaisir de rêver, de divaguer. Mais ce n’est qu’une étape. Que serait un poète qui serait incapable de traduire ses rêveries en mots, ou un peintre qui ne pourrait traduire ses fantasmes en traces de couleur sur une toile ?

Le processus de la créativité est une démarche globale qui consiste, après l’éloignement imaginaire, à effectuer le retour vers les contraintes de la création, vers les contraintes du problème.

En recherche d’idées, c’est ce que l’on appelle « le croisement ».